Chef du
restaurant gastronomique
Ôde Marine

Christophe BEUCHER

"Mes assiettes sont le concentré d'une vie"

Je suis né en 1978 dans la région parisienne. Depuis mon plus jeune âge, j’aime aider ma mère qui me laisse participer à la cuisine. A 8 ans mes parents divorcent, et ma mère monte sa propre entreprise. J’aime aider à la maison et de temps à autre je prépare le dîner pour ma sœur âgée de 4 ans. Je découvre alors l’attrait de la cuisine.

En seconde je ne me sens pas à ma place. Le directeur du Lycée me donne la chance de m’orienter différemment et je choisis un stage dans la restauration. Je comprends que j’ai trouvé ma vocation. Après un Bac Pro en cuisine, je monte à Paris où je travaille pour de nombreux types d’établissements : du bistrot à l’étoilé en passant par la cuisine japonaise. J’ai la chance de rencontrer des Japonais pour qui je me lie d’amitié. A 28 ans je pars donc avec une valise et ma mallette de couteaux pour Tokyo.

Au Japon, je travaille dans le bistrot d’un de mes amis rencontré à Paris. Pour vivre dans ce pays, je m’aperçois très vite que l’anglais ne suffit pas. Je prends donc un cours intensif de japonais pendant 9 mois. On me propose une place très intéressante de chef cuisine française pour un hôtel restaurant gastronomique à côté de Tokyo.

Le 11 mars 2011 survient le tremblement de terre et tsunami du Tohoku au nord du Japon qui détruisent la centrale de Fukushima. Ma femme et moi décidons alors de revenir d’urgence en France. A notre arrivée nous créons le restaurant « La Romance des Saisons » à Romans-sur-Isère et c’est un vif succès qui me place en une année dans le guide Michelin. Mais nos deux caractères forts nous obligent à nous séparer. Nous vendons le restaurant en 2015.

N’ayant pas fini ce que je souhaitais faire au Japon, j’y retourne donc, toujours avec pour seul bagage une valise et ma mallette de couteaux. Je décide de retravailler pour l’hôtel restaurant que j’avais quitté qui me propose la direction du service des banquets et mariages. Rapidement je me remarie avec une jolie et douce japonaise.

La vie de salarié ne me convenant pas, et malgré la possibilité d’ouvrir un restaurant à Tokyo, sponsorisé par mon patron, nous faisons le choix de décliner cette offre et de retourner en France en août 2018. Je cherchais à m’installer autour de Romans et j’ai trouvé un local à Bourg-de-Péage où nous avons créé le restaurant Ôde Marine. J’ai souhaité me spécialiser sur les produits de la mer que je maîtrise parfaitement grâce à mes nombreuses expériences et trop rarement proposés sur les cartes de mes confrères.

Expériences

chef christophe Beucher_restaurant gastronomique Ôde Marine